Entre deux voix de Jenny Sigot Müller


couverture livre

Auteur : Jenny Sigot Müller
Date de publication : 2012
Editions : Éditions Mon Village
Pages : 208
Mon avis

* Les interprètes sont des messagers de paix, car ils ne prennent jamais parti *

Jusqu’où iriez-vous par amour ? est une question fréquente. Mais jusqu’où iriez-vous par haine ? Jusqu’où ?
Sonia Clancy, jeune interprète de conférence diplômée a tout pour réussir. Elle est motivée, sérieuse, douée pour les langues. Mais c’était sans compter sur un détail ou plutôt une personne qui allait croiser son chemin.
Très vite, la cabine, son lieu de travail, se transforme en cage de verre et entre ses parois oppressantes, Sonia risque à tout moment de perdre sa voix.
Comment aurais-je pu passer à côté du "Journal d'une jeune interprète de conférence"? Lorsque j'ai lu l'article consacré au premier roman de Jenny Sigot Müller, je n'ai bien sûr pas résisté, et la chance a voulu que je le reçoive pour Noël. Une auteur qui a étudié au même endroit que moi, le monde des interprètes de conférence qui m'attire tant, une intrigue promettant du suspense et de l'angoisse... Tous les ingrédients étaient réunis pour me séduire. Dans l'ensemble, ce fut une lecture agréable, même si ce n'est pas le roman parfait auquel je m'attendais et que j'ai plusieurs aspects à critiquer.
Je reste sur une impression générale positive et je dois admettre être arrivée à la fin de ce roman sans même m'en rendre compte. Le style est simple, alternant descriptions et dialogues, action et explications sur le métier d'interprète, rendant la lecture facile et entraînante. Néanmoins, l'histoire en général manque, à mes yeux, cruellement de réalisme. Avec Sonia Clancy, une interprète, comme personnage principal et une auteur qui exerce elle-même ce métier, j'espérais découvrir la face cachée du métier alors que nous avons plutôt affaire à des clichés: une interprète qui a vient de terminer ses études et décroche contrat de rêve sur contrat de rêve, qui est sympathique et extrêmement douée. Qui travaille pour le Parlement, pour le CERN, pour l'ONU et même pour le Président des États-Unis. Tout cela ne m'a pas semblé très réaliste, même si on se prend à admirer l'héroïne.
De même, sa relation avec sa collègue commence directement dans l'extrême, ce qui m'a un peu dérangée, car j'aime apprendre détail après détail sur un personnage pour me construire sa psychologie. Dès les premiers pas de Sonia dans le monde du travail, elle se trouve confrontée à cette femme qui lui voue une haine inexplicable. J'ai toutefois trouvé divertissant les manœuvres des deux personnages pour tenter de remporter la victoire sur l'autre, même si j'avais une fois encore du mal à imaginer une telle histoire dans la vie réelle.
Au fil des pages, les évènements s'enchaînent de plus en plus rapidement dans le but de créer une ambiance plus oppressante à chaque nouvelle attaque de la part de cette horrible collègue. L'impression, bien que quelque peu grossière, est réussie malgré quelques détails qui mériteraient, à mon avis, d'être approfondis. La fin arrive également à toute vitesse et on a à peine le temps de comprendre ce qui s'y passe que nous arrivons déjà au point final. Il en va de même pour les quelques passages romantiques qui, je trouve, n'apportent pas réellement de substance à l'intrigue. J'aurais aimé savoir où cette histoire d'amour mène notre héroïne, avoir plus d'informations sur ses sentiments et sur la suite des événements. Les amateurs de fins ouvertes à l'interprétation seront toutefois enchantés!
Malgré ces points négatifs, Jenny Sigot Müller met bien en valeur une des qualités principales de l'interprète: celle de s'adapter à toute situation et de travailler dans un nombre incroyable de domaines différents. Nous suivons ainsi notre héroïne à des conférences économiques, juridiques et scientifiques, à des négociations de contrat, à des séances promotionnelles, à des discussions pour les droits de l'homme. Autant de sujets qu'il faut s'approprier pour pouvoir transmettre le message aux auditeurs.
Entre deux voix est un roman sympathique et divertissant, qui se lit rapidement et agréablement, empli de poésie, de passages divertissants et d'autres angoissants. Entre un roman policier, une histoire d'amour et une présentation de la profession, il n'est, à mes yeux, pas suffisamment abouti en particulier en ce qui concerne la psychologie des personnages et leurs relations. Je pense qu'il plaira à de nombreux lecteurs, mais ceux qui s'attendent à découvrir l'arrière-scène du métier d'interprète seront probablement quelque peu déçus par le manque de réalisme et les clichés qui se retrouvent au fil des pages.

Le site consacré au roman Entre deux voix

1 comments:

wordsandpeace.com said...

Alors je t'en propose peut-être un meilleur sur le même sujet: The Interpreter, par Suzanne Glass [attention, il y a d'autres romans avec le même titre!]
j'ai fait pas mal d'interprétation simultanée, et j'ai trouvé que les expériences que j'y ai rencontrées étaient bien décrites. Psychologie d♪veloppée des personnages.
voici le résumé de Goodreads:

At the end of a demanding day of translating speeches at an international medical conference in Manhattan, Dominique Green accidentally overhears something she is bound by her interpreter’s contract never to reveal. But she can’t forget it. After discovering a potentially revolutionary HIV treatment, a researcher has decided to keep it a secret from the company he works for, indefinitely postponing its trial and release. It is a treatment that could save Dominique’s close friend, but only if it’s available soon.

The very next day, unaware of his identity, Dominique meets Nicholas Manzini, the Italian researcher who made the discovery. After a lifetime of digesting, transforming, and then releasing the words of strangers, Dominique slowly begins to develop her own voice while speaking to Nicholas. But he, too, is grappling with his own moral dilemma, one wrapped tightly around HIV treatments and ethics, personal needs and exterior pressures. As they fall completely in love, neither knows what the other is hiding—nor can they foresee what startling surprises await them when all is said and done.

Post a Comment